Voyage au Japon – Bilan

Pour terminer la série d’articles sur notre voyage au Japon, voici un article bilan. J’ai essayé d’y recenser des informations pertinentes pour votre préparation de voyage ! Typiquement ce qu’on aurait aimé avoir ou savoir avant notre départ !

Période

Initialement nous voulions partir en juin, mais quelqu’un nous a dit que c’était la saison des pluies ! Nous avons donc choisi de partir au mois de mai, mais après la Golden Week (semaine de vacances au Japon). Nous sommes donc partis du 11 mai au 1er juin.

Quasiment 3 semaines sur place, c’est finalement un bon compromis pour faire les 3 grandes étapes que nous avions défini.

Étapes

En septembre dernier, pour notre road-trip en Islande nous restions une nuit dans la plupart de nos logements et faisions près de 200km par jour.

Pour le Japon, ce n’était pas le plan. Nous voulions un voyage plus posé. Nous avons donc découpé notre voyage en 3 étapes :

  • Kyoto (8 jours)
  • Takayama (4 jours)
  • Tokyo (8 jours)

Entre chaque étape, nous avions environ une demi journée de train.

Ce découpage nous a permis de papillonner à partir de chaque ville et d’en profiter, quitte à revoir certains quartiers.

Logements

Au vue de mes allergies et pour éviter d’avoir un budget restaurant trop élevé, nous avions fait le choix d’avoir un appartement avec cuisine dans chaque ville que nous avons visité.

Le critère machine à laver était aussi de mise ! Car partir avec 3 semaines de vêtements, ça fait beaucoup de bagages !!

Kyoto

Nous sommes restés à Ostay Hotel Kyoto Nijo-Jo TSUKI que nous avons réservé via Booking.com.

Petit immeuble près de la station Emmachi au Nord-Ouest de Kyoto, nous avons profité d’un appartement très propre et fonctionnel. L’hôtel était très bien insonorisé et les gestionnaires disponibles par messagerie, ce qui nous suffisait amplement.

Nous y sommes restés 8 nuits et avons payé 328€.

Takayama

Appartement trouvé sur Airbnb, proche de la gare. Nous avons eu un peu peur en découvrant qu’il était à côté des voies de train, mais finalement, il y a peu de trains en journée et encore moins la nuit !

L’appartement était le plus grand de notre séjour. Son emplacement central était vraiment top et nous a permis de tout faire à pieds !

Nos hôtes qui habitaient dans l’immeuble étaient disponibles si besoin. Nous avons principalement communiqué via Airbnb, la fonction traduction de l’application nous a bien aidé.

Nous y sommes restés 4 nuits et avons payé 336€.

Tokyo

L’offre de logements à Tokyo était bien plus vaste que pour les autres villes. Les prix étaient aussi variables. Nous avons choisi le quartier Nippori, proche de la Yamanote line et calme le soir.

Nous avons choisi l’un des appartements de Yuni, jeune femme dynamique vraiment au petits soins pour ses hôtes. Elle est venue nous chercher à la station et nous a fait une présentation de ses adresses favorites du quartier pendant notre chemin vers l’appartement.

Nous y sommes restés 8 nuits et avons payé 857€.

Bonus Ryokan

Ce voyage au Japon était notre voyage de noces, pour notre première année de mariage. Nous avons donc voulu en profiter en choisissant de faire un Ryokan (auberge typique Japonaise).

Quitte à faire un Ryokan, autant le faire dans une région un peu plus loin de nos villes étapes. Nous nous sommes donc arrêtés sur un Ryokan proche du Mont Fuji. Nous avons séjourné une nuit au Lakeland Hotel Mizunosato.

Notre chambre typiquement japonaise avait une terrasse avec un bain privé. Nous avons pu prendre un thé en arrivant et durant le dîner, les futons ont été installés pour qu’on puisse dormir.

Nous avons beaucoup apprécié cette étape supplémentaire à notre voyage.

Cette nuit était vraiment notre « bonus », nous avons payé 357€ pour la nuit, incluant le dîner et le petit-déjeuner. Mais la vue depuis le bain valait quand même le prix !

Transports

France – Tokyo

Nous avons pris nos billets d’avion en décembre 2018 pour partir en mai 2019, soit environ 6 mois avant.

Nous avons fait le choix d’un vol direct sur Air France, cela a évidemment joué sur le prix, puisque nous avons payé un peu plus de 900€ par personne. Il y avait d’autres possibilités moins cher via d’autres compagnies, mais avec escales. On a donc préféré faire au plus efficace !

Nous avons pris un départ de l’aéroport de Charles de Gaulle, pour le trajet Nantes – Charles de Gaulle, nous avons pris le train.

Sur place

Nous avons aussi pris le JR pass pour 15 jours, cela couvrait ainsi nos voyages en Shinkansen entre Tokyo-Kyoto, Kyoto-Nara, Kyoto-Takayama, Takayama-Tokyo. Bref, il a bien été utilisé.

À Kyoto nous avons utilisé le JR pass quotidiennement, étant à côté de la station Emmachi où les trains étaient JR. Nous avons aussi quelques fois pris le métro en prenant les tickets ponctuellement. Les tarifs des tickets dépendent de la distance entre les stations. Nous n’avons jamais payé un ticket plus de 300 yens. Donc cela restait très rentable.

À Takayama, nous n’avons pas eu besoin d’utiliser les transports en communs, la ville étant assez petite pour s’y balader à pieds. Nous avons uniquement pris le bus pour nous rendre à Kamikochi, l’aller-retour était à 5 000 yen par personne.

Pour Tokyo, nous n’avons utilisé le JR pass qu’une seule journée puisqu’il expirait le lendemain de notre arrivée. Nous avons ensuite opté pour la « suica card », c’est le même principe que la « oyster card » de Londres : une carte prépayée qu’il suffit de check-in et out à chaque passage dans le métro ou même avec les trains JR !

Elle a été très pratique, elle a un coût de 500 yens et elle peut être rechargée aux bornes disponibles dans les stations.

Nous avons eu besoin de 2500 yens dessus pour les transports à Tokyo pendant 6 jours, nous rechargions lorsque c’était nécessaire. Il nous reste moins de 200 yens dessus en partant !

La Suica card peut aussi être utilisée comme moyen de paiement sans contact dans certaines boutiques ! Et elle est valable une dizaine d’années.

Paiement

Si vous vous êtes déjà renseigné, vous devez savoir qu’au Japon la carte bleue n’est pas acceptée partout. Disons même qu’il y a très peu d’établissements qui la prennent !

Nous avons donc fait plusieurs retraits d’espèces tout au long de notre séjour, cet argent couvrait donc notre budget nourriture et souvenirs.

Nous avons fait 4 retraits de 50 000 yens, soit 412 € environ, multiplié par 4 : 1648€. Cela nous a permis de manger, nous déplacer en métro ou train et nous faire plaisir pour les souvenirs !

Téléphones mobiles

Nous avons fait le choix de prendre des cartes SIM prépayées spéciales « visiteurs » plutôt que de prendre un pocket wifi.

Nous avons pris une carte chacun de 21 jours avec 5 Go de données. Le prix est d’environ 2500 yen par carte. Finalement nous avons chacun consommé moins de 3 Go. Sachant que je laissais mon téléphone avec les données cellulaires tout le temps et passais sur le wifi de notre logement le soir seulement. J’ai aussi beaucoup utilisé Google Maps et Pokemon Go, mais finalement ça ne consomme pas trop de data !

En arrivant nous avons eu à faire quelques manipulations pour changer de carte SIM et de réseau mais cela c’est bien fait ! Par contre ça veut dire que nous n’avons pas eu accès à notre numéro français pendant tout le voyage.

Nourriture

Comme précisé un peu plus tôt, je suis sujette à de multiples allergies alimentaires. Notamment au poisson, ce qui est peu pratique sur une île. Arnaud est végétarien.

Nous avons essayé de respecter nos régimes alimentaires respectifs, mais cela n’a pas toujours été facile. De mon côté, j’ai eu quelques réactions allergiques sans gravité, en mangeant dans différents restaurants. Je prévenais systématiquement de mes principales allergies (arachide et poisson).

Je suis notamment allergique au soja, mais pas sous toutes ces formes, donc je ne prévenais pas… Donc je pense que certaines réactions venaient du soja.

Nous avons fait quelques restaurants, mais pour les repas du soir, nous avons souvent préféré cuisiner des pâtes ou du riz dans notre appartement. Nous avons aussi beaucoup été dans les superettes 7-Eleven, pour prendre de quoi déjeuner le matin, ou des sandwichs lors de nos randonnées.

N’ayant pas gardé les tickets, je ne peux pas vous indiquer le prix moyen dépensé en nourriture.

Conclusion

Je pense avoir indiqué tous les points logistiques pour un voyage au Japon. N’hésitez pas si vous avez des questions sur d’autres sujets, je serai très heureuse de vous répondre !

2 réflexions sur “Voyage au Japon – Bilan

  1. En juin ce n’est pas la saison des typhons mais celle des pluies. Cette année vous auriez eu beau temps car elle a commencé très tard mais mai est une très bonne période pour voyager au Japon.

    900 euros pour un vol direct entre la France et le Japon… ça fait rêver. Quand on habite au Japon c’est le double.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.